Mulhouse

Mulhouse est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin en région Alsace ou ce situe au Sud/Ouest du département le site du Ballon d'Alsace au pieds des vosges du sud ou nous vous accueillons dans nos activités de loisirs estival, Acropark le parcours aventure pour les petits aventuriers à partir de 3 ans et pour les plus grands avec 90 ateliers de parcours acrobatiques (tyroliènnes de 150m, sauts de tarzan, ponts de singe, filets etc...) et pour encore plus de sensations émotionnelles, des vols en baptêmes biplace parapente et des stages d'initiation ou perfectionnement au parapente avec l'école professionnelle de parapente Pentair. L'agglomération mulhousienne compte plus de 230 000 habitants, l'aire urbaine compte plus de 271 000 habitants et constitue après Strasbourg le deuxième pôle économique et urbain d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Mulhousiens et les Mulhousiennes. Mulhouse signifie étymologiquement : "maison du moulin". La ville est souvent surnommée la « cité du Bollwerk », du nom d'une tour, vestige des anciennes fortifications. Mulhouse (en alsacien Milhüsa, en allemand Mülhausen) est traversée par deux cours d'eau, la Doller et l'Ill, affluent du Rhin. La ville, située au cœur de la région des 3 frontières, se trouve a seulement 30 km de la Suisse,14km de l'Allemagne et 20km du site classé du Ballon d'Alsace au pieds des vosges du sud ou ce trouve nos activités de loisirs estival, Acropark pour les petits aventuriers à partir de 3 ans et pour les plus grand avec 90 ateliers de parcours aventure (tyroliènnes, sauts de tarzan, ponts de singe, filets etc...) et pour encore plus de sensations émotionnelles des vols en baptêmes biplace parapente ou des stages d'initiation ou perfectionnement parapente avce l'école professionnelle de parapente Pentair à partir de 14 ans. Elle constitue ainsi l'un des carrefours les plus importants de France. Sa position stratégique fait d'elle une ville ouverte sur l'Europe et un lieu de transit incontournable.

Communes limitrophes
Les communes limitrophes de la ville de Mulhouse sont regroupées en Communauté d'agglomération Mulhousienne , qui compte près de 175 000 habitants . Huit villes ont une limite commune avec Mulhouse . Avec 15 000 habitants, Illzach est la cinquième commune la plus peuplée du Haut-Rhin et donc un pôle de l'agglomération. Viennent ensuite Riedisheim (13 500 habitants) et Kingersheim (13 000 habitants), puis Pfastatt , Lutterbach , Brunstatt , Morschwiller-le-Bas , et Didenheim.

L'unité urbaine étant continue et densément peuplée (272 000 habitants), les communes de la CAMSA sont considérées comme faisant partie quasi-intégrante de la ville ; les communes considérées comme banlieues lointaines étant le plus souvent celles n'ayant pas intégré la communauté d'agglomération. (source INSEE)

    Banlieue Nord de Mulhouse, la plus peuplée: Wittenheim, Illzach, Kingersheim, Sausheim, Pulversheim, Ruelisheim, Battenheim et Baldersheim
    Banlieue Ouest de Mulhouse: Pfastatt, Lutterbach, Richwiller, Reiningue et Morschwiller-le-Bas
    Banlieue Est de Mulhouse: Rixheim et Île-Napoléon
    Banlieue Sud de Mulhouse: Brunstatt, Didenheim, Hochstatt et Zillisheim

Population
Mulhouse comme Paris est une ville très cosmopolite. Il faut savoir que Mulhouse avec 15,2% d'étrangers possède le taux le plus important d'Alsace et surtout de France dans sa catégorie. En 2004, la ville comptait près de 21 000 étrangers pour 112 002 habitants. (source "La présence étrangère en Alsace" )

Légende
Selon la légende, un guerrier (peut être un soldat d'Arioviste) aurait été retrouvé blessé près d'un moulin à l'emplacement actuel de Mulhouse, la fille du meunier l'aurait recueilli et se serait mariée avec ; leurs enfants seraient les Mulhousiens. Ceci explique le terme de Mülhausen qui veut dire maison du moulin en allemand, et le blason de la ville, représentant une roue de moulin à eau.

Histoire de la ville
Les premières traces écrites remontent au XIIe siècle. En 1354 elle devient membre de la Décapole, association des villes libres d'Alsace. En 1515, Mulhouse se retire de la Décapole pour s'allier aux cantons suisses. Ce fut une république libre et indépendante jusqu'à son annexion par la France le 4 janvier 1798, à l'époque du Directoire.

En raison de ce rattachement tardif à la France (et aussi parce que la ville était de moindre importance à l'époque) son rôle administratif est resté limité. Ainsi Colmar, aujourd'hui beaucoup moins peuplée, est toujours la préfecture du département, alors que Mulhouse n'est devenue sous-préfecture qu'en 1857.

Le développement de Mulhouse peut être comparé à celui d'une ville champignon, stimulé par l'expansion de l'industrie textile (draperie) et du tannage, puis par les industries chimiques et mécaniques à partir du milieu du XVIIIe siècle. Mulhouse entretient alors des relations privilégiées avec la Louisiane, d'où elle importe du coton, ainsi qu'avec le Levant. Ceci explique que son centre historique est petit par rapport à la taille de la commune.

Mulhouse est principalement constituée d'une ville basse et d'une ville haute.

    La ville basse était autrefois le quartier des marchands et des artisans. Elle se développe autour de la place de la Réunion (nommée aujourd'hui ainsi en souvenir de son annexion à la France). Aujourd'hui, c'est un espace piéton.
    La ville haute s'est développée à partir du XVIIIe siècle. Divers ordres monastiques y ont autrefois implanté leurs établissements, notamment les Franciscains, les Augustins, les Clarisses et les Chevaliers de Malte.
    Le Nouveau Quartier est le premier exemple d'urbanisation planifiée à Mulhouse, à partir de 1826, après la destruction des remparts (comme dans de nombreuses villes françaises). Il se concentre autour de la place de la République. Sa trame viaire et sa forme triangulaire démontrent bien la volonté de planification de la municipalité. Les plans sont confiés aux architectes G. Stolz et Félix Fries. Ce quartier est investi par les riches familles du patronat industriel, libéraux et républicains.
    Le quartier du Rebberg comprend des maisons de maître inspirées par les résidences à portiques et colonnes des planteurs de coton en Louisiane. À l'origine, cet espace occupé par le vignoble de la ville (reb: vigne ; berg: colline). On y trouve aussi des maisons d'inspiration anglaise : les cottages, en référence au rapprochement avec Manchester, notamment lors des voyages des fils de familles d'industriels en Angleterre pour leurs études.

L'hôtel de ville (1553) est de style Renaissance rhénane. En le voyant, Montaigne le qualifie de « palais magnifique et tout doré » en 1580. Ses peintures en trompe-l'œil et les allégories représentant les vices et les vertus font sa renommée. Les fresques de la salle du Conseil représentent les armoiries des cantons suisses avec lesquels la ville était alliée.

Pour venir pratiquer nos activités estivales dans le massif des vosges du sud sur le site du Ballon d'Alsace, vous trouverez nos périodes d'ouverture dans l'onglet « calendrier » et pour trouver un hébergement et votre route dans les rubriques « tourisme» « hébergements» et « plan de situation » de nos sites internet.

Des sensations en pleine nature dans les parcours des petits et grands aventuriers au coeur du parc aventure Acropark